top of page

Tennis, le mental on en parle?


Les années s’enchainent et se ressemblent du coté de Roland Garros.

Les joueurs et joueuses français(es) après deux tours, à défaut de revenir porte d’Auteuil, ont tous pris la porte.

Et nous, spectateurs, la porte nous la prenons chaque année en pleine poire.

Ce n’est donc pas encore notre tour…. Et cela fait 40 ans que l’on espère.


Nous espérons chaque année le champion Francais pour lever enfin ce beau trophée.

Mais cette année, c’est peut être un peu plus dur.

3ème tour, plus aucun français dans le tournois Parisien.

Depuis 3 ans, les huitièmes de finale sont vides d’athlètes Français.


On pourra toujours parler de méforme, de balles qui rebondissent pas assez ou trop,

On pourra toujours critiquer son tableau, le climat, l’arbitre, l’ambiance, le public.

On pourra toujours trouver toutes les excuses, les amoureux du sport, les passionnés de Tennis désespèrent de ce fiasco alors même que nous avons de l’encadrement, des équipements, pour faire mieux.



En quoi l’intervention de préparateurs mentaux peut-être pertinente dans ce sport individuel ?

En quoi le mental a toute sa place chez ces athlètes soumis à pression quotidienne ?

Ce mental qui est tout aussi primordial que le physique tant entrainé.

Et si nous cessions de le sous-estimer et que nous nous y intéressions?


Bien sur, je parle des athlètes, mais je peux tout aussi bien parler des cadres techniques, des membres actifs des fédérations qui sont aussi soumis à pression, surtout après de tels résultats.

Un « mendoné », va falloir prendre des décisions, va falloir innover, orchestrer du changement.

Ce changement qui semble important d’aller chercher ailleurs.



Tout être humain a un jour besoin de reconnaissance. Il ne peut sans cesse obtenir les mêmes résultats médiocres sans réagir. Pour ce faire, il s’agit de changer son comportement, qui n’est que la traduction de ses valeurs, ses pensées, ses émotions, base de son équilibre de vie. Il est bon d’aimer son autonomie, mais il s’agit de ne pas craindre l’adversité.



Chaque année, vous mettez des « rustines » pour colmater le bateau à la dérive plutôt que de concevoir le changement. Avez-vous seulement une vision du long terme? Avez-vous seulement le désir de ce changement?

La persévérance c’est quand le sens est supérieur à la contrainte. Il semble en regardant nos joueurs à Rolland Garros que le sens interdit a été prit. Il est peut être temps de se pencher sur les détails qui feront demain la différence. La performance nécessite le travail du détail, pour augmenter la force, la réactivité, la créativité, la persévérance, la joie du jeu. Je ne vois aucune joie dans le jeu de nos Français.



Relevez donc la tête, retroussez vos manches, car nous sommes toujours jugés sur nos actes et depuis quelques années, tous les efforts du tennis Français sont vains. Ouvrir ce sport à la préparation mentale c’est créer un environneMENTAL qui marquera le changement du tennis Français. L’ignorer c’est demeurer dans l’immobilisme, et l’immobilisme c’est l’inertie, la mort.



32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page