top of page

La surcharge mentale des soignants




Analyse et solutions d’un préparateur mental infirmier


Dans l'univers complexe et exigeant des soins de santé, les soignants, notamment les infirmiers libéraux, que je connais particulièrement en ayant aussi l’étiquette d’infirmier, sont confrontés à une surcharge mentale constante qui mérite une attention particulière. Ma double étiquette de soignant et préparateur mental, me permet de proposer cette analyse approfondie de cette problématique, en me basant sur mon expérience personnelle et professionnelle. La gestion de cette surcharge est cruciale, non seulement pour le bien-être des soignants mais aussi pour la qualité des soins délivrés.


Contexte professionnel des soignants





La pandémie de COVID-19 a profondément modifié les cadres professionnels de nombreux secteurs, promouvant le télétravail et estompant les frontières entre vie privée et professionnelle. Pourtant, dans le domaine des soins, particulièrement pour les infirmiers libéraux, ces changements n’ont pas allégé les défis quotidiens. Ils continuent de naviguer entre les soins intensifs aux patients et les obligations administratives, le tout dans un contexte où les limites personnelles sont souvent floues.










La réalité de la surcharge mentale


Un infirmier libéral typique jongle avec une multitude de responsabilités :

  • La gestion de ses patients : Chaque jour, l’infirmier planifie et exécute une série de visites à domicile. Il doit se souvenir des détails médicaux spécifiques à chaque patient, ajuster les traitements et réagir aux urgences médicales, tout en intégrant de nouveaux patients dans son emploi du temps chargé. Il connait tous les multiples codes d’accès de ses patients.

  • Ses tâches administratives : En parallèle, il gère les prescriptions, les ordonnances souvent complexes et les documents administratifs nécessaires pour le remboursement des soins. Il a autant d’administratif que n’importe quelle entreprise.

  • La logistique médicale : Le suivi du stock de matériel médical est crucial. Un oubli peut compromettre la qualité des soins, notamment lorsqu'il s'agit de renouveler des équipements essentiels comme les pompes à insuline ou les kits d'injection.


Cette multitâche constante est source de stress et peut mener à un épuisement professionnel si elle n'est pas correctement gérée.


Des statistiques alarmantes


Des études récentes notamment une de la carpimko (caisse de retraite des infirmiers libéraux) montrent que 70% des infirmiers libéraux rapportent une fatigue émotionnelle sévère, un taux d’épuisement qui souligne la gravité de la situation. Cela affecte non seulement leur santé mentale mais aussi leur capacité à fournir des soins de qualité.



Stratégies de résilience mentale


En réponse à ces défis, il est essentiel de développer des stratégies de résilience mentale adaptées :



  • Formation en gestion du stress : Proposer des formations régulières sur la gestion du stress et les techniques de relaxation peut aider les soignants à mieux gérer les pressions quotidiennes.

  • Outils de planification efficace : L’utilisation de logiciels de gestion de patients et de planification peut réduire la charge administrative et optimiser l'organisation des soins.

  • Support psychologique : Mettre en place un soutien psychologique continu, offrant un espace où les soignants peuvent parler de leurs difficultés et trouver des solutions adaptées.

Conclusion


La surcharge mentale des soignants est un enjeu majeur qui nécessite une attention et des actions concrètes. Par mon travail de préparateur mental, je m'efforce de développer et de promouvoir des programmes qui soutiennent efficacement les soignants dans leur quotidien. En renforçant leurs compétences en gestion du stress et en optimisation organisationnelle, nous pouvons les aider à maintenir un équilibre sain et à continuer de fournir des soins exceptionnels.

 



Comments


bottom of page