Rechercher

La créativité : 4 clés de ce précieux atout


Etre l’acteur de son propre développement, c'est aussi libérer sa créativité. Or, celle-ci dépend beaucoup de notre environnement. Qu'il soit personnel, familial, professionnel, voire même culturel, il s'agit d'être en mesure de libérer notre subconscient pour faire apparaitre notre génie intérieur. En fait, elle est la concrétisation à l'extérieur de notre vision de conception intérieure.


Je rencontre parfois des chefs d'entreprises, qui voudraient instaurer plus de créativité chez les salariés. Ils me questionnent au sujet de l'univers créatif dans le monde du spectacle. Peut-on adapter le même genre de créativité dans l’entreprise ? La première remarque que je fais et qu'il n'est pas possible d'instaurer la créativité, seulement la promouvoir, la faciliter, pour favoriser son installation.

Ainsi, la première clé est de savoir que la créativité ne s'instaure pas, elle s'accompagne... pour mieux se libérer.




La créativité a besoin d'un environnement propice à sa pleine expansion. Elle nécessite une phase d'expérimentation, et pour le coup l'autorisation de pouvoir se tromper. Ce n'est pas une discipline ordonnée, formatée. Or, bon nombre de mes collègues entrepreneurs ne sont pas prêts à accepter ces phases "d'essais". Pourtant, ce qui est gage d'épanouissement, et je parle aussi au sein de l'entreprise, c'est la confiance. La confiance en soi, la confiance en l'autre.... Il s'agit de favoriser l'environnement, sans que ce soit uniquement le "côté matériel" qui soit privilégié.

Voici donc ma seconde clé : Les relations de confiance, favorisent grandement la créativité.



Accepter le génie des autres, c'est déjà faire un pas de géant vers la créativité. Il existe aussi des personnes qui s'approprient le mérite d'un autre. Il ne faut pas aller très loin, il s'agit de regarder des affaires connues de plagiat pour s'en convaincre. Le vrai problème, est que ce principe est doublement destructeur. D'abord pour celui qui est "volé". Sa frustration, sa colère, son sentiment négatif, aura raison de son subconscient, qui fermera les portes à l'avenir à une créativité efficiente. Puis, pour le "voleur", qui souvent n'a pas conscience de la bonne utilisation de ce vrai terme "voleur". Il perdra de sa crédibilité, de son aura, de son leadership, de son intégrité. Or un responsable qui perd de son intégrité, perd son statut de responsable.

Ma troisième clé : Reconnaître le génie de l'autre, c'est grandir un peu plus soi-même.




Enfin, la créativité est universelle, et tout le monde est un créatif en puissance. Nous pouvons certes nous ignorer créatif, mais c'est une faculté donnée à chacun. Or, si voulez un peu plus de créativité dans votre entreprise, commencez par cesser de montrer à chaque instant ce qu'il faut faire. Croyez-vous que le metteur en scène montre à chaque acteur ce qu'il doit faire ? Non, il est soumis à la créativité de ses acteurs, quitte parfois à modifier son propre scénario. Il s'agit juste d'être un indicateur de sens, parfois de rythme, au service de la création, au service de l'entreprise. Cette puissance créative, cette faculté d'adaptation donne souvent des scènes mythiques.



Ma dernière clé métaphorique : Mieux vaut laisser une équipe dessiner les contours de nos propres cases, plutôt que de vouloir s'enfermer seul dedans.






10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout